Occoris, un inhalateur plus puissant.

mars 3, 2014
in Category: Design Pharmaceutique
0 1042 0

Crée par TeamConsulting, entreprise anglaise spécialisée dans le développement de dispositifs médicaux, Occoris est une gamme d’inhalateur DPI (dry powder inhaler) améliorant l’absorption de substances médicamenteuses par les voies respiratoires.

En utilisant l’inhalation, on diminue le temps que met un médicament à se retrouver dans la circulation sanguine et on peut utiliser des principes actifs sensibles au pH de l’estomac. De plus en plus, on s’intéresse à cette voie dans le cadre du traitement de la douleur aigüe, des migraines ou encore pour la vaccination. Le marché des médicaments à inhaler ne cesse d’augmenter et est amené à doubler au cours des ses 4 prochaines années.

Les 3 types d’inhalateurs

L’inhalateur à usage unique

occoris_cardboard

Conçu pour être utilisé qu’une seule fois et délivré qu’une seule dose.

L’inhalateur à usage unique réutilisable

occoris_multi-unit

L’inhalateur multi-dose réutilisable

occoris_slider

Comment cela fonctionne ?

Occoris utilise un système simple permettant, via la variation de pression, d’accélérer la libération et de séparer les particules de principe actif à l’intérieur de l’inhalateur. Ce mécanisme permet de libérer, à chaque utilisation, la même dose et ne varie pas en fonction de la capacité d’inspiration de chacun.

D’après les essais qu’ils ont fait, leur système permettrait d’obtenir une fraction de particules fines (FPF) effective de l’odre de 73% au lieu de 20 à 40% pour les DPI actuels. De plus, il ne serait pas très coûteux à fabriquer. De l’ordre de 20 centimes de dollars pour l’inhalateur à usage unique.

Capture d’écran 2014-03-03 à 01.06.24

Démontrant un dépôt du produit dans l’appareil respiratoire deux à trois fois supérieur que ceux sur le marché, cette solution permettrait à des médicaments d’être utilisés par voie pulmonaire. Un avantage certain en terme de coût de production du fait d’une utilisation moindre en principe actif que par la voie orale et l’absence d’excipients dans la formulation.

Par contre, il ne faut pas omettre les inconvénients de cette voie qui sont le premier passage pulmonaire (métabolisme), la variabilité de l’absorption et les effets indésirables spécifiques (toux, inflammation des muqueuses respiratoires, etc.)

Capture d’écran 2014-03-03 à 02.08.01

Sources:

http://www.team-consulting.com/media-centre/ground-breaking-inhaler-engine-unlocks-new-markets-beyond-asthma/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>